En Russie

Splin: Nous sommes restés assis à fumer

C’est un nouveau clip du groupe Splin pour une chanson qui n’est pas nouvelle puisqu’elle est sortie il y a dix ans, en 2004. Le clip est du au célèbre Oleg Kuvaev, l’auteur de la série culte « Masyanya ».
Parfois on a le sentiment que le monde bouge tout autour de soi et on reste là à observer toute cette agitation.  Oleg Kuvaev, a accentué dans le clip le coté absurde de cette agitation.

Сплин – Мы сидели и курили
Шли над городом притихшим,
Шли по улицам и крышам,
По карнизам, переулкам,
Подшипникам и втулкам,
Nous sommes allés sur la ville apaisée,
Nous avons arpenté les rues et les toits,
Le long des corniches et des ruelles,
Par les paliers et moyeux,
Где-то появилось солнце,
Значит где-то появилась тень.
Мы сидели и курили,
Начинался новый день.
Quelque part le soleil est apparu,
Donc, quelque part, est apparu l’ombre .
Nous nous sommes assis et avons fumé,
Une nouvelle journée commençait.
Шли красавицы на « тройку »,
Шли рабочие на стройку,
Трамваи по проспекту,
Арабы строем в мекку,
Les Belles passaient en «troyka» ,
Les travailleurs se rendaient au chantier,
Les tramways sur l’avenue,
Les arabes en rang allaient à la Mecque,
Шли парламентёры, шли монтёры,
Шли легко и без затей.
Мы сидели и курили,
Сидели и курили,
Les parlementaires marchaient,
les  installateurs marchaient,
Ils marchaient facilement et sans contrainte.
Nous étions assis et fumions,
Nous étions assis et fumions,
Мы сидели и курили,
Начинался новый день,
Начинался новый день,
Начинался новый день.
Nous étions assis et fumions,
Une nouvelle journée commençait,
Une nouvelle journée commençait,
Une nouvelle journée commençait.
Годы шли и шли недели,
Шли, пока не надоели
Недели, дни и годы,
Вступления и коды,
Les années ont passé et les semaines ont passé,
Ont passé, tant qu’on ne s’ennuyait pas,
Les semaines, les jours et les années,
Les entrées et les codes
Солдаты в рукопашный,
Часы на Спасской башне,
Открытки и конверты,
Деньги шли и документы,
Soldats en corps à corps,
Les Heures sur la Tour Spasskya du Kremlin,
Cartes postales et les enveloppes
L’argent est parti et les papiers,
Все ушли, остались двое
В мире самых чокнутых людей,
Мы сидели и курили,
Сидели и курили,
Tous sont partis, on est resté tous les deux
Les deux personnes les plus excentriques au monde
On était assis et on fumait,
On était assis et on fumait,
Мы сидели и курили,
Сидели и курили,
Мы сидели и курили,
Начинался новый день,
Начинался новый день,
Начинался новый день.
Nous étions assis et fumions,
Nous étions assis et fumions,
Nous étions assis et fumions,
Une nouvelle journée commençait,
Une nouvelle journée commençait,
Une nouvelle journée commençait.

Mikhail Bachakov: Alice

En 2002 en collaboration avec le groupe Kanietz Filma et le studio d’animation Davon, Mikhail Bachakov a réalisé le clip de cette petite chanson festive, Alice.

Михаил Башаков – Элис
С нами Вовка, с нами ВадимОттянуться всей компанией хотим

И гитары взяли мы с собой чтоб песни пелись
С нами Алла, с нами Филипп
Его никто не звал, Он как-то сам прилип
И тут один из нас сказал: « А пойдемте к Элис! »

 

Avec nous Vovka, avec nous VadimOn ne veut pas retarder toute l’équipe

Et nous avons pris une guitare avec nous, pour chanter des chansons
Avec nous Alla, avec nous Philippe
Personne ne l’a appelé, il s’est en quelque sorte incrusté
Et puis l’un de nous dit: « Et si on allez chez Alice! »

 

ПРИПЕВ:А что это за девочка и где она живет

А вдруг она не курит, а вдруг она не пьет

А мы такой компанией возьмем да и припремся к Элис…

Красиво одевается, красиво говорит

И знает в совершенстве английский и иврит

Hу а мы с такими рожами возьмем да и припремся к Элис…

 

Refrain:Et qui est cette fille et où elle vit

Et si elle ne fume pas, et si elle ne boit pas

Et nous l’accepterons comme amie, et on rappliquera chez Alice …

Magnifiquement vêtue, elle parle bien

Et elle connait l’anglais et l’hébreu à la perfection

Eh bien, prendrons de telles gueules et nous rappliquerons chez Alice …

 

С нами Юра, с нами Борис
Они, когда напьются, всегда поют на « бис »
А мы им аплодируем, но песни их давно приелись
Hо им попробуй что-то возразить
Мордой по асфальту тебя начнут возить
А ну их всех! Давайте лучше махнем к Элис!
Avec nous Ioura, avec nous Boris
Quand  ils s’enivrent, ils chantent toujours pour un « bis »
Et nous les applaudissons, mais leurs chansons nous en avons assez
Mais essaye un peu de leur dire quelque chose
La gueule sur l’asphalte on t’apprendra à charrier
Eh bien à tous! Allons plutôt chez Alice!
ПРИПЕВ
А что это за девочка и где она живет
А вдруг она не курит, а вдруг она не пьет
А мы такой компанией возьмем да и припремся к Элис…
Красиво одевается, красиво говорит
И знает в совершенстве латинский алфавит
Hу а мы с такими рожами возьмем да и припремся к Элис…
Refrain:Et qui est cette fille et où elle vit
Et si elle ne fume pas, et si elle ne boit pas
Et nous l’accepterons comme amie, et on rappliquera chez Alice …
Elle s’habille très bien, elle parle très bien
Et elle connait l’alphabet latin parfaitement
Eh bien, prendrons de telles gueules et nous rappliquerons chez Alice …
С нами Шурик, с нами Сергей
Он отличный парень, несмотря на то что гей
Да и Боря с Колей тоже как-то странно оделись
А то что будет дальше – просто Труба…ч-ч-ч!
И это не любовь, это по*но-борьба
Hо это все потом, а сейчас давайте все же к Элис!
Avec nous Shurik, avec mous Sergey
C’est un bon gars, bien qu’il soit gai
Et Boria et Kolya aussi comme qui dirait bizarrement habillés
Et qu’est-ce qui va se passer après – juste merde … Tchh – h – h !
Et ce n’est pas l’amour, mais c’est une lutte ,
Mais tout cela plus tard, mais pour l’instant nous allons tout de même à Alice !
ПРИПЕВ:
А что это за девочка и где она живет
А вдруг она не курит, а вдруг она не пьет
А мы такой компанией возьмем да и припремся к Элис…
Красиво одевается, красиво говорит
И лечит паранойю, ОРЗ и простатит
Hу а мы с такими рожами возьмем да и припремся к Элис…
Refrain:Et qui est cette fille et où elle vit
Et si elle ne fume pas, et si elle ne boit pas
Et nous l’accepterons comme amie, et on rappliquera chez Alice …
Elle s’habille très bien, elle parle très bien
Et elle connait l’alphabet latin parfaitement
Eh bien, prendrons de telles gueules et nous rappliquerons chez Alice …
 И все, кто с нею был, говорят, что она просто прелесть… :-))  Et tous ceux qui ont ;t; avec elle disent qu’elle est simplement ravissante

Animation: l’histoire alternative

histoire_alternativeConnaissez vous le studio d’animation Toonbox c’est l’un des studio les plus en vue Moscou. Ils totalisent plus de 204 millions de vidéos vues sur internet (youtube et Vimeo). Il y a quelques années ils ont réalisé une série humoristique de courts dessins animés pour faire la promotion du logiciel antivirus russe Kaspersky lab.
L’idée est la suivante: que ce serait-il passé si Kaspersky avait pu intervenir dans des épisodes de l’histoire ou de la littérature?

Pour commencer dans crime et châtiment de Dostoïevski que se serait il passé si Raskolnikov s’était heurté à une protection Kasperski:
Раскольников: альтернативная история

Si Alexandre S. Pouchkine était protégé par Kasperski: А С Пушкин Альтернативная история

Si Tchapaev avait connu Kasperski: Чапаев жив!

Si l’évolution de Darwin avait été aidée par Kasperski: Посылка Дарвину

L’histoire de Jack L’éventreur qui se serait heurté à Kasperski:
Не на ту швабру нарвался

Animation: Poutine contre la racaille

Ninja Action est une série de dessins animés dans le style des jeux vidéo d’arcade des années 90. Nous avions déjà vu leur clip pour la chanson de Léningrad Rodnaya. Dans cet épisode-ci c’est 10 personnalités différentes qui sont utilisées pour combattre, y-compris le tandem Medvedev-Poutine. Tout le monde sait que Poutine est 8ieme Dan de Judo, mais en pratique comment se débrouille-t-il en combat? La réponse dans la vidéo.

1. Sylverster Stalone
2. Mitkhoun Tchakraborti
3. Jacky Chan
4. Leonid Volodarsky
5. Nikolai Valouev
6.  Vladimir Poutine
7. Dimitry Medvedev
8. Alexei Navalny
9. Mikhail Dobkin
10. Alexandre Kerjakov

 

Dessin animé: Le flocon de neige

Avec ce dessin animé Nathalia Tchérnycheva a remporté plusieurs prix, d’abord au festival du dessin animé russe à Souzdal en mars 2013   Le prix de la critique et le prix A Tatarskov, puis en mai 2013 à Sofia en Bulgarie le grand prix « Golden Kouker ».

L’histoire est très touchante, un enfant d’Afrique reçoit un flocon de neige dans une enveloppe et son monde s’en retrouve complètement bouleversé. Le graphisme est soigné, le rythme est entraînant et l’humour est au rendez-vous, c’est une recette qui marche.

Наталья Чернышева -Мультфильм «Снежинка» (2013)

Retrospective: Fiodor Khitrouk

Fiodor Khitrouk nous a quitté en décembre 2012 à l’age de 96 ans. Il est notamment connu pour être le réalisateur des célèbres films sur Winnie Poukh. Le personnage  fut créé en 1926 par l’Anglais Alan Alexander Milne et fut adapté au grand écran par Disney à l’ouest et SoyouzMultfilm à l’est, mais les versions de Disney, bien que beaucoup plus connues en France, ne font pas ressortir toute la dimension poétique du personnage.

Voici les films qu’il dirigea en tant que réalisateur:
L’histoire d’un crime: 1962 — История одного преступления

Toptijka (1964) — Топтыжка

Les vacances de Boniface (1965) — Каникулы Бонифация

L’homme dans le cadre (1966) — Человек в рамке

Otello 67 (1967) — Отелло-67

Film, film, film (1968) — Фильм, фильм, фильм

Winnie Pukh (Winnie l’ourson) (1969) — Винни-Пух

La  jeunesse de Frederick Engels – avec VV Kurchevskaya, Klaus Georgi, Georgi Katya (1970) — Юноша Фридрих Энгельс — совместно с В. В. Курчевским, Клаусом Георги, Катей Георги

Winnie Pukh est invité (1971) — Винни-Пух идёт в гости

Winnie Pukh et le jour du soin ( 1972) — Винни-Пух и день забот — совместно с Геннадием Сокольским

L’île (1973) — Остров

Je te donne une étoile (1974) — Дарю тебе звезду

Icare et les sages (1976) — Икар и мудрецы

L’histoire des jeux olympiques (1982) — Олимпионики

Le lion et le bœuf (1983) — Лев и Бык

Animation: le mystère de la tour Soukharev

Tour de SoukharevLe studio Master Film publie une série pour les enfants (6-10ans) via son canal youtube. Les épisodes font 12 minutes et doivent être publiés régulièrement.

La tour de Soukharev est un monument qui a disparu de Moscou en 1934 sur ordre de Staline dit on car sa destruction était alors contreversée. Elle avait édifiée entre 1692 et 1695 à l’initiative de Pierre premier de Russie à l’intersection de la Ceinture des Jardins et de la rue Sretenka. C’est aujourd’hui le symbole d’un autre monde.
Le dessin animé fait intervenir de la magie et du surnaturel façon Harry Potter.

Episode 1

Episode 2

Episode 3

Episode 4

Episode 5

Episode 6:

Le studio a déjà publié une série pour les tous petits: les trois petits chatons. En chanson les enfants apprennent les numéros d’urgence, le danger des outils, se laver les dents le matin…

Une série les bonnes petites bêtes:

Une autre muette sur les aventures des moutons Holli et Dolli

Retrospective: Léonid Schwartzman

57
Le film le plus connu de Schwartzman est certainement Tchebourachka, la galerie d’état à Solianka en 2011 a d’ailleurs intitulé son exposition rétrospective « Le Schwartzman, qui a dessiné Tchébourachka ».

Outre le travail sur les personnages de Tcheburashka, l’exposition revenait sur ses séries majeures: Le chaton du nom de Gaf (Gaf est l’onomatopée pour l’aboiement des chiens en russe), les 38 perroquets, les petits singes.

Outre les films russes et soviétiques qui suivent Schwartzman a  assuré une direction artistique dans la version de Tchebourachka au cirque qu’a réalisé au Japon Makoto Nakamoura et sorti en France sous le titre Cheburashka et ses amis:

Voici ses films en tant que réalisateur:
Comment le petit chameau et le petit âne allèrent à l’école «Как верблюжонок и ослик в школу ходили» (1975)

Un chaton nommé Gaf «Котенок по имени Гав 5» (1982)

Une guirlande d’enfants – «Гирлянда из малышей» (1983)

Attention aux singes – «Осторожно, обезьянки!» (1984)

Je t’attends, baleine! -«Я жду тебя, кит!» (1986)

Comment les petits singes ont déjeuné «Как обезьянки обедали» (1987)

Les petits singes et les brigands «Обезьянки и грабители» (1987)

Le dragon crédule – «Доверчивый дракон» (1988)

Tous pris -«Всех поймал» (1989)

Inouï, sans précédent – «Невиданная, неслыханная» (1990)

Les petits singes, en avant! -«Обезьянки, вперед!» (1993)

Les petits singes, à l’opéra «Обезьянки в опере» (1995)

Les petits singes, aux urgences «Обезьянки. Скорая помощь» (1997)

Comme metteur en scène -artiste:
La petite fleur d’Alionka (version Russe de la belle et la bête) «Аленький цветочек» (1952)

L’antilope d’or – «Золотая антилопа» (1954)

Le chien et le chat – «Пес и Кот» (1955)

La reine des Neiges- «Снежная королева» (1957)

«Похитители красок» (1959)

«Ключ» (1961)

«Сказка про чужие краски» (1962)

Vérifiez vos montres -«Проверьте ваши часы» (1963)

«Дядя Степа — милиционер» (1964)

Le portrait – «Портрет» (1965)

La petite fille qui s’est perdue – «Потерялась внучка» (1966)

La moufle – «Варежка» (1967)

L’adversaire – un dessin animé pour adultes -«Соперники» (1968)

Thébourachka: Le crocodile Gena – «Крокодил Гена» (1969)

Une lettre – «Письмо» (1970)

Les aventures de Tchebourachka -Chebourachka -«Чебурашка» (1971)

La baguette magique – «Волшебная палочка» (1972)

Maman – «Мама» (1972)

L’aurore – «Аврора» (1973)

Les aventures de Tchebourachka -Chapeauclaque – «Шапокляк» (1974)

38 perroquets -«38 попугаев» (1976)

Un chaton du nom de Gaf – Episode 1 «Котенок по имени Гав (выпуск 1)» (1976)

38 perroquets, la grand mère boa «Бабушка удава» (1977)

«Как лечить Удава» (1977)
Un chaton du nom de Gaf – Episode 2 – «Котенок по имени Гав (выпуск 2)» (1977)

38 Perroquets: Où va l’éléphanteau? «Куда идет слоненок?» (1977)

38 Perroquets: Et soudain on y arrive! «А вдруг получится!..» (1978)

38 Perroquets: salut la guenon! «Привет мартышке» (1978)

Les aventures de Khoma -«Приключения Хомы» (1978)

38 Perroquets: Demain sera demain – «Завтра будет завтра» (1979)

38 Perroquets: La gymnastique de la queue «Зарядка для хвоста» (1979)

Un chaton du nom de Gaf – Episode 3 -«Котенок по имени Гав (выпуск 3)» (1979)

Un chaton du nom de Gaf – Episode 4 «Котенок по имени Гав (выпуск 4)» (1980)

Un hérisson plus une tortue – «Ежик плюс черепаха» (1981)

«Как будто» (1981)
Un chaton du nom de Gaf – Episode 5 – «Котенок по имени Гав (выпуск 5)» (1982)

«Гирлянда из малышей» (1983)
Les aventures de Tchebourachka -Tchebourachka va à l’école «Чебурашка идет в школу» (1983)

La grande fermeture (suite de 38 perroquets)- «Великое закрытие» (1985)

Je t’attends baleine! «Я жду тебя, кит!» (1986)

38 Perroquets: Manuel chéri – «Ненаглядное пособие» (1992)

38 Perroquets: L’éléphanteau touriste -«Слоненок-турист» (1992)

Vaudeville de la campagne – Деревенский водевиль» (1993)

Ah ces Shmourki! – «Ах, эти жмурки!» (1994)

Dora Dora la tomate – «Дора-Дора-Помидора» (2001)

Iouri Norstein – Retrospective

norshteinIouri Borisovitch Norshtein est l’un cinéaste d’animation les plus célèbres au monde. Son film de 1975 Le petit hérisson dans le brouillard est connu par tous les enfants et reste très cher aux adultes.
Actuellement (et depuis trente ans au moins) il travaille sur l’adaptation du manteau d’après Gogol. Son livre La neige sur l’herbe qui fait référence sur les techniques d’animation est traduit en Tchèque et peut être un jour en Italien ou en français.

Notons enfin que l’homme sait rester simple, tous les samedi il ouvre son studio et reçoit le public, il vend à prix réduits ses livres, posters, cartes postales et films qu’il dédicace gentiment à ceux qui viennent le voir.
Et en outre il n’aime pas le politiquement correct et sait rester libre. En Janvier dernier il avait notamment soulevé une vague d’applaudissements enthousiastes et spontanés en faisant une petite remarque sur le juriste Sergei Magnitsky mort en prison d’un arrêt cardiaque. C’était dans la très grande salle de Crocus Expo lors du concert anniversaire consacré à Vladimir Vysotsky.

1968 — «25-е, первый день» (совместно с Аркадием Тюриным)

1969 — «Дети и спички»

1971 — «Сеча при Керженце» (совместно с Иваном Ивановым-Вано)

1973 — «Лиса и заяц»

1974 — «Цапля и журавль»

1975 — «Ёжик в тумане»

1979 — «Сказка сказок»

1994 — Le sucre russe  4 films de publicité «Русский сахар» — 4 рекламных ролика

1999 — Generique de Bonne nuit les petits «Спокойной ночи, малыши!»

2003 —Jours d’hiver  «Зимние дни» (Fuyu no hi) (эпизод по хокку Басё «Безумные стихи»)

Kou! Kin Za Za

Kin Dza Dza est un film culte pour tous ceux qui ont connu l’union soviétique. Si vous ne l’avez jamais vu il est visible toujours visible sur le compte de Mosfilm sur youtube en deux séries (épisode 1 épisode 2). Il y a des sous-titres en anglais que l’on peut mettre si on le désire.

IakolevRendons d’ailleurs hommage à l’immense acteur Yury Yakovlev qui est décédé en novembre dernier.

Suite à ce film une adaptation en dessin animé a été envisagée puis pendant très longtemps a cherché à se financer (le projet a commencé en février 2005). Finalement le film d’animation est sorti au printemps dernier. Il a été réalisé par Gueorgui Danielia (qui était le réalisateur du film original en 1986 ) et Tatiana Ilina. Le film est nominé à l’aigle d’or qui sera décerné fin janvier 2014 pour récompenser le meilleur long métrage.

Le film est plutôt bien fait, il est très proche du scénario original, bien que cette proximité ne fasse qu’en réalité que ressortir les différences, les détails, les personnages, les accessoires de notre modernité et notre mondialisation par rapport à la réalité soviétique…

Cependant les fans de l’original seront forcément déçu, la force d’attrait des personnages n’est pas aussi puissante (l’oncle Vova joué par Stanislav Liubchine c’était autre chose), les phrases cultes ne sonnent pas aussi juste… Le rythme aussi est plus rapide, plus actuel bien sûr, mais aussi mois dépaysant que l’original …

D’un autre coté les partisans d’un nouveau film, d’une critique plus actuelle de la société seront tout aussi déçu (à part quelques rares clin d’œils à une critique de l’ultralibéralisme de notre époque le film n’a pas tellement de sens politique).  En définitive ce film plaira à ceux qui ne s’attendent à rien de particulier, ni l’oeuvre culte, ni une critique politique moderne, et c’est une invitation contemporaine à se plonger dans la série des deux films de 1986.