LITTLE BIG -Elle est grosse

bigdikjpgJe ne pense pas qu’il soit nécessaire traduire les paroles du dernier titre de Little Big, comme l’annonce i-tunes les paroles sont explicites (sous entendu « sexuellement explicites »), mais surtout elleы sont très simples. Comme toujours Little big caricature la Russie avec des paroles en anglais, mais dans ce clip on pourrait très bien les appliquer à un autre pays car au fond être complexé sur la taille de son organe sexuel est un phénomène qu’on observe aussi dans d’autres régions du monde.
Signalons enfin que le groupe sera en tournée en France au mois de mars (4mars Lille Aeronef, 5 Sannois EMB , 6 Joué-Lés-Tours Le Temps Machine , 7 Bordeaux IBOAT, 8 Toulouse Connexion Live, 10 Perpignan Crockmore FR, 12 Dommarien La niche de chien a plumes)

Nous autres d’Evgeny Zamyatine

41XHENGS77L._SX288_BO1,204,203,200_Nous autres de Evgeny Zamyatine est un court roman de science fiction, d’anti-utopie totalitariste écrit par un ingénieur russe en 1919-1920 et qui a eu une résonance particulière au XX siècle, ne serait-ce que parce qu’il a inspiré des auteurs tels que Aldous Huxley, Ayn Rand, George Orwell…

On peut d’ailleurs lire la critique qu’en a fait Georges Orwell en 1946 (le roman 1984 sera publié en juin 1949 rappelons-le). Il est intéressant de noter que le livre était alors publié en Anglais aux USA (1924 par Gregory Zilboorg), en français à Paris (1929) et en tchèque à Prague (1927). Orwell n’a pas pu trouver de version anglaise et le déplore. Il a donc lu le livre en Français. Il note que vraisemblablement Aldous Huxley s’en est inspiré pour Brave New World (1932) (le meilleur des mondes en français).

Il existe plusieurs traductions de ce texte en anglais (1924; WE  traduit par Gregory Zilboorg, et nouvelle traduction de WE en 1993 par Clarence Brown et enfin d’une traduction toute récente de 2007 par Natasha Randall We: Introduction by Will Self).

Malheureusement en français il n’existe qu’une seule traduction publiée qui est assez éloignée du texte original, tout simplement parce qu’elle n’est pas traduite du russe mais de sa traduction anglaise. Il s’agit de celle de  Benjamin Cauvet-Duhamel (1929) publiée chez Gallimard dans la collection l’imaginaire : Nous autres,  mais trouvable un peu partout étant donné qu’elle se trouve dans le domaine public. Il existe par ailleurs une traduction contemporaine d’une des meilleures traductrices françaises, malheureusement les éditeurs se montrent frileux à la publier. Dommage!

Gallimard prétend que Benjamin Cauvet-Duhamel a traduit du russe. Il suffit pourtant d’étudier un extrait pour se rendre compte qu’il s’agit d’une tromperie. Le traducteur à retranscrit en français la version de Gregory Zilboorg publiée en 1924 qui comporte de nombreuses modifications. Sur l’extrait suivant de la note numéro 22 on se rend bien compte des problèmes que posent la traduction d’une traduction…

Замятин, Евгений Иванович мы
Мы идем — одно миллионноголовое тело, и в каждом из нас — та смиренная радость, какою, вероятно, живут молекулы, атомы, фагоциты. В древнем мире — это понимали христиане, единственные наши (хотя и очень несовершенные) предшественники: смирение — добродетель, а гордыня — порок, и что « МЫ » — от Бога, а « Я » — от диавола. We walked again-a million-headed body; and in each one of us resided that humble joyfulness with which in all probability molecules, atoms, and phagocytes live.
In the ancient days the Christians understood this feeling; they are our only, though very imperfect, direct forerunners. The greatness of the « Church of the United Flock » was known to them. They knew that resignation is virtue, and pride a vice; that « We » is from « God, » « I, » from the devil.
Notre corps aux mille têtes reprit sa marche et en chacun de nous régnait cette joie mesurée que connaissent sans doute les molécules, les atomes et les phagocytes. C’est ce qu’avaient autrefois compris les Chrétiens, nos uniques prédécesseurs, quoique bien imparfaits. Ils connaissaient la grandeur de l’église « du seul troupeau » et, s’ils savaient que l’humilité est une qualité et l’orgueil un vice, nous savons que « Nous » vient de Dieu et « moi » du diable.
Вот я — сейчас в ногу со всеми — и все-таки отдельно от всех. Я еще весь дрожу от пережитых волнений, как мост, по которому только что прогрохотал древний железный поезд. Я чувствую себя. Но ведь чувствуют себя, сознают свою индивидуальность — только засоренный глаз, нарывающий палец, больной зуб: здоровый глаз, палец, зуб — их будто и нет. Разве не ясно, что личное сознание — это только болезнь? I was walking, keeping step with the others yet sep.. arated from them. I was still trembling from the emotion just felt, like a bridge over which a thundering ancient steel train has passed a moment before. I felt myself. To feel one’s self, to be conscious of one’s personality, is the lot of an eye inflamed by a cinder, or an infected finger, or a bad tooth. A healthy eye, or finger, or tooth is not felt; it is nonexistent, as it were. Is it not clear, then, that consciousness of oneself is a sickness? . Je marchais au pas avec les autres, mais, malgré tout, à part des autres. Je tremblais encore de ma dernière émotion comme un pont sur lequel vient de passer, en tonnant, un ancien train en fer. J’avais conscience de moi. Or, seuls ont conscience d’eux-mêmes, seuls reconnaissent leur individualité, l’œil dans lequel vient de tomber une poussière, le doigt écorché, la dent malade. L’œil, le doigt et la dent n’existent pas lorsqu’ils sont sains. N’est-il pas clair, dans ce cas, que la conscience personnelle est une maladie ?

Leningrad : Bref

Ленинград — Короче
Ерунду ты говоришь, что нам Лондон, что Париж.
Да шашлыка там нету даже, а картины в Эрмитаже.
Ты посмотришь, если чё, что Геракл, что качок,
Вон, спроси у нашей дочи!
Мы, короче, с ней хочем в Сочи.
Tu racontes des bêtises, que nous devons aller à Londres ou à Paris.
Mais là bas ils n’ont même pas de brochettes de viande, ou les peintures de l’Ermitage.
Regarde, si il le faut, ce qu’est Hercules, ce qu’est un vrai costaud,
Bon ben ouste, va demander à notre fille!
Bref, avec elle on va partir à Sotchi.
Спорить нет с тобою мочи. Мы, короче, хочем в Сочи.
Мы, короче, очень-очень, хочем в Сочи.
Покатавшись на « банане », в тапках и в одной панаме
Все, измазавшись в сметане фотки кинем твоей маме.
Поедим там чебуреков, нет таких у еврогреков.
Вон, спроси у нашей дочи! Мы с ней очень хочем в Сочи.
Спорить нет с тобою мочи. Мы, короче, хочем в Сочи.
Мы, короче, очень-очень, хочем в Сочи.
On peut pas discuter avec toi. Bref on veut aller à Sotchi.
Bref, nous avons très, très envie d’aller à Sotchi.
S’étant baladé en  «banane», en sandales et avec un panama
Tout barbouillé de crème, on envoie des photos à ta mère.
On va manger là-bas  des Tchebureks (chaussons à la viande), il y en a pas des comme ça chez les euro-grecs.
Bon ben ouste, va demander à notre fille!
Bref, avec elle on va partir à Sotchi.
On peut plus discuter avec toi. Bref on veut aller à Sotchi.
Bref, nous avons très, très envie d’aller à Sotchi.
Ты не спорь со мною даже! Пиво тёплое на пляже
Не заменит мне винища, что в Европе каждый нищий
Хлещет, сыром заедая. Не хочу совсем туда я!
Вон, спроси у нашей дочи. Мы, короче, с ней хочем в Сочи.
Спорить нет с тобою мочи. Мы, короче, хочем в Сочи.
Мы, короче, очень-очень, хочем в Сочи.
Tu ne discutes même pas avec moi! Une bière chaude sur la plage
Ne me remplacera pas la vinasse, qu’en Europe chaque mendiant
S’enfile, en dévorant du fromage. Je ne veux pas du tout y aller, moi!
Bon ben ouste, va demander à notre fille!
Bref, avec elle on va partir à Sotchi.
On peut plus discuter avec toi. Bref on veut aller à Sotchi.
Bref, nous avons très, très envie d’aller à Sotchi.

Machani: Rouble-Dollar : Je veux un rouble pour un dollar

710x400_1453805388_mashaniLa dernière chanson de Machani a de quoi laisser perplexe, il y a un an elle publiait une chanson d’amour dégoulinante dédiée à Vladimir Poutine. Un clip qu’elle sortait fin janvier avec des images estivales. Même chose cette année avec une nouvelle chanson absolument délirante où elle prétend acheter des dollars à un rouble, mais comment faire pour contraindre l’autre partie de céder ces dollars si bon marché? Peut être est-ce simplement du banditisme: on offre un rouble pour chaque dollar et toute personne qui n’est pas d’accord est éliminée.  Toujours est il que ces dollars achetés miraculeusement seraient mis au recyclage du papier parce qu’il n’auraient alors plus aucune valeur… Et la chanson se termine par la demande territoriale de l’Alaska, parce que les russes se sentent offensés par la chute du cours du rouble. Une sorte de compensation morale pour la vexation…
On remarque aussi qu’il y a un décalage total des saisons, au plus fort de l’hiver on nous montre des images de canicule, et un décalage des marchés des changes puisque la chanson fait l’apologie d’un rouble fort au moment même où il y a un écroulement de son cours.
Et enfin le culte du chef: la chanson a la forme d’une lettre au grand chef.

Машани – Рубль – доллар « Хочу за доллар рубль »
Рубль-доллар

Здравствуйте, начальник!
Пишу я Вам письмо.
Возможно, не прочтёте, но
Рискну я всё равно.

Bonjour, Oh chef!
Je vous écris une lettre.
Peut être que vous n’allez pas la lire
Mais je me lance tout de même.
С коллегами обдумав,
Возникло предложенье
Про доллар за один рубль.
Avec mes  collègues on a bien réfléchi à la question
Et on a abouti à la proposition suivante :
Le dollar doit coûter un rouble.
Откажемся, начальник,
От сей валюты чуждой,
И будет только рубль –
Ведь он нам всем дороже.
Oh grand chef, faut qu’on abandonne
Cette monnaie étrangère,
Et comme ça on aura plus que le rouble –
C’est qu’il est beaucoup plus cher à chacun d’entre nous.
Припев:
Плачу за доллар рубль –
И ни копейкой больше.
Хочу за доллар рубль –
И да за евро тоже.
Плачу за доллар рубль –
И ни копейкой больше.
Хочу за доллар рубль,
Я знаю: всё возможно.
Refrain:

Pour un dollar je paye un rouble-
Et pas un kopek de plus.
Je veux un rouble pour un dollar –
Et pour un euro aussi.
Je paye pour un dollar un rouble-
Et pas un kopek de plus.
Je veux un rouble pour un dollar-
Je sais que tout est possible.

Давайте же, начальник,
Вместе все решим:
Поставить рубль русский
Валютой золотой.
А зелень соберем мы,
Обратно отдадим
Для бумагопереработки.
Allez, grand chef,
Décidons ensemble –
De définir le rouble russe
Une monnaie garantie par de l’or.
Et tous les billets verts
On les ramassera  –
Pour les mettre au recyclage.
Вернём мы им бумажки,
Не слушая замашки
Попросим золота взамен,
Чтоб честным был обмен.
On leur rendra leurs bouts de papier,
Et on écoutera pas leur protestations.
On demandera de l’or en échange
Pour que l’échange soit équitable.
Бридж:

А если нужного товара не найдётся,
Натурпродуктом легко мы обойдемся.
Проведем голосованье, какой продукт,
Ой, штат, нам лучше взять.
Составим список, поставим крестик –
И явка будет процентов 95.
Конечно, не Аляску,
За такое отношенье, клевету, неуваженье,
Аляску мы и так давно должны вернуть.

Bridge:

Et si le produit dont on a besoin n’est pas trouvable
On peut s’en passer facilement avec un produit en nature.
On va organiser un vote, pour savoir quel produit,
Oh States, on devrait prendre.
Faisons une liste et mettons un croix  –
Et il y en aura 80%.
Bien sûr pas l’Alaska –
Pour une telle relation, cette calomnie et ce manque de respect ,
Ça fait si longtemps que l’Alaska doit nous revenir.

Opa: la neige jaune

Un peu de musique du groupe Saint Petersbourgeois HOPA! Sous des airs festifs à mi chemin entre un orchestre Tsigane et la disco folle de Dschinghis Khan c’est une chanson très ironique et scatologique. Leur démarche me fait penser à l’humour de Peter Nalitch avec son fameux Guitar.

Sinon le fond du message est toujours d’actualité: comme le chantait Frank Zappa il ne faut pas manger la neige jaune (déjà la blanche mieux vaut se méfier avec tout ce qui traine dans l’atmosphère, alors la jaune n’en parlons pas!).

 

 

Припев:Опа! Yellow Snow:
Ia baiom bom bom boy, ia baiom bom bom boy x4
Hou Ha Hou Ha Ha x4
Do you know about fast food? Is it bad or is it good?
 Ia baiom bom bom boy, ia baiom bom bom boy x4
ia baiom bom bom boy x4
Vous connaissez le fast food? est-ce bon ou mauvais?
Don’t forget the old times law
Don’t eat the yellow snow
Yellow, Yellow snow Houa Ha Ha Ha! x4
Hou Ha Hou Ha Ha x4
N’oublie pas la vieille loi d’antan
Ne mange pas la neige jaune
Jaune, jaune la neige Houa Ha Ha Ha! x4
Hou Ha Hou Ha Ha x4
Drink some water, smoke some grass!
Froze the shit and take the bath
Come to Russia if you know what the hell is yellow snow
Yellow, Yellow snow Houa Ha Ha Ha! x4
Bois de l’eau et fume de l’herbe!
Gèle-toi et prends un bain
Viens en Russie si tu c’est ce que c’est que la Neige Jaune
Jaune, Jaune, la neige Houa Ha Ha Ha! x4
In the land of oil and gas
Don’t forget to warmer dress
Take the place in russian train
Be prepared to golden rain
Golden, golden rain Houa Ha Ha Ha! x4
Dans le pays du pétrole et du gaz
N’oublie pas de t’habiller plus chaudement
Prends place dans un train russe
Sois prêt à la douche dorée
Dorée, dorée la douche Houa Ha Ha Ha! x4

Groupe Made in Ukraine: et je suis brune


гурт Made in Ukraine- А я чорнява
Якби в лісі гриби не родили,
Якби дівки гулять не ходили?
А я чорнява, гарна, кучерява
Гриби не збирала, з козаком гуляла.
Si dans les champignons ne naissaient pas dans les bois,
Si les filles n’allaient pas se balader?
Et j’ai de beaux cheveux bruns bouclés
Je n’ai pas ramassé pas de champignon, je suis sortie avec un Cosaque.
Якби в полі не цвіла калина,
Якби в батьках не росла дівчина?
А я чорнява, гарна, кучерява
Росла-виростала, парубкам моргала.
Si la viorne ne fleurissait pas dans les champs,
Si ce n’était pas une fille qui avait grandit chez les parents?
Et j’ai de beaux cheveux bruns bouclés
Elle a grandi, bien grandi, et fait de l’œil aux garçons.
Якби дівки вечорами шили
На вулицю гулять не ходили?
А я чорнява, гарна, кучерява
Шила, вишивала, хлопців чарувала.
Si les filles passaient leur soirées à coudre
Et ne sortaient pas se promener dans la rue?
Et j’ai de beaux cheveux bruns bouclés
J’ai cousu, brodé, et charmé les garçons.
З того часу не маю покою,
Бо за мною – хлопці чередою!
А я чорнява, гарна, кучерява
Роботяща, брава, хлопцям отвічала:
Depuis ce moment là je ne connais pas de répit,
Parce que derrière moi il y a un tas de garçons qui me suivent!
Et j’ai de beaux cheveux bruns bouclés
Travailleuse et brave j’ai répondu aux garçons:
 Ой, ви хлопці, не робіть мороки-
Є у мене хлопець синьоокий.
А я чорнява, гарна, кучерява,
Його цілувала, рушником в’язала.
—————————————-
Eh, vous les gars, ne m’embêtez pas-
J’ai un copain qui a les yeux bleus.
Et j’ai de beaux cheveux bruns bouclés
Je l’ai embrassé et attaché avec une serviette.
—————————————-
 Якби в лісі гриби не родили,
Якби дівки гулять не ходили?
А я чорнява, гарна, кучерява
Гриби не збирала, з козаком гуляла.
Si dans les champignons ne naissaient pas dans les bois,
Si les filles n’allaient pas se balader?
Et j’ai de beaux cheveux bruns bouclés
Je n’ai pas ramassé pas de champignon,  je suis sortie avec un Cosaque.

Grigori Leps et Timati: La Crimée est à nous

La firme de saucissons Dobroe Delo a sorti une publicité avec deux chanteurs russes emblématiques: Timati et Grigori Leps. La scène les représente à l’aéroport passant le contrôle de sécurité pour prendre un avion pour Londres. Seulement leur sac est plein de saucissons bon marché, et pour une raison inconnue le saucisson bon marché est interdit. Ils décident donc de s’empiffrer de saucisson bon marché dans l’aéroport. Sont montés aussi des images de parachutages d’aide humanitaire dans des champs, et des autochtones se précipitent pour attraper les saucissons qui prétendument contiennent de la viande. Enfin on finit avec un plan où le saucisson est sur une table avec une bouteille de vodka Poutinka et le message « La Crimée est à nous ».

On pourra se souvenir qu’il y a quelque années Leps et Timati chantaient « Je pars vivre à Londres » ou encore cette année « Mon meilleur ami est le président Vladimir Poutine« .

krymnash

Alexandre Pistoletov: de Russie en Ukraine

Alexandre Pistoletov nous interprète ici chanson originale dont il a le secret.

Александр Пистолетов – Из России в Украину
Куплет: Черное большое море,
Мы плывем, не зная горя,
В Украину мы плывем,
За границу мы уйдем.
Couplet: grosse mer noire,
Nous naviguons sans connaître le chagrin,
En Ukraine, nous naviguons,
A l’étranger, nous partons.
Припев:
Из России в Украину
Скачем-скачем на дельфинах,
Кто не скачет тот маскаль.
За границу нас пускай,
Refrain:
De Russie en l’Ukraine
Nous sautons, nous sautons sur des dauphins,
Celui qui ne saute pas est un  Moskal.
Laisse nous partir à l’étranger,
Скачем-скачем мы галопом
На дельфинах по Европам.
Крым был твой, теперь он наш,
И Донбасс ты нам отдашь.
Nous sautons, nous sautons, au galop
Dans toute l’Europe sur des dauphins.
La Crimée était a toi et maintenant elle est à nous,
Et le Donbass tu nous le rendras.
Берегись же Украина.
Впредь тебе не быть единой.
Опустилась ты до дна,
Тебя скушала война.
Méfie-toi donc Ukraine.
A partir de maintenant, tu ne seras plus seule.
Tu es tombée tout au fond,
La guerre t’a emportée.
Славна-славна Украина,
Ты пока непобедима.
Украина ты одна,
Ты нам вся теперь нужна.
Glorieuse, glorieuse Ukraine,
Maintenant tu  est invincible.
Ukraine tu es bien seule,
Et maintenant on a besoin de toi toute entière.
Бедна-бедна Украина,
Янками ты одержима.
Ты себя им не продай.
А себя всю нам отдай.
Pauvre, pauvres Ukraine,
Ce sont les Yankees qui te possèdent.
Faut pas que tu te vendes à eux.
Mais faut que tu te rendes tout entière à nous.
Будет с нами Украина
С русскими всегда едина.
Помнишь, раньше ты была
К нам любезна и мила.
L’ Ukraine sera avec nous,
Avec les russes toujours unie.
Tu te rappelles comment autrefois
Tu étais si charmante et gentille avec nous.
Украина и Россия –
Две страны одна мессия,
Два похожих языка
У хохла и русака.
Ukraine et Russie –
Deux pays, un messie,
Ils ont deux langues qui se ressemblent
La houppe et le lièvre.
Запев: Кто не скачет, тот маскаль.
За границу нас пускай,
Крым был твой, теперь он наш,
И Донбасс ты нам отдашь.
Solo: Qui ne saute pas, est un Moskal.
Laisse-nous partir à l’étranger,
La Crimée était à vous mais maintenant elle est à nous,
Et nous vous donnerons la Donbass.
Опустилась ты до дна,
Тебя скушала война.
Украина ты одна
Ты нам вся теперь нужна.
Tu es tombée tout au fond,
La guerre t’a emportée.
Ukraine, tu es bien seule
Maintenant nous avons besoin de toi toute entière.

Katia Klap: Il n’y a que Poutine qui ne vieillit pas


КАТЯ КЛЭП – Только Путин не стареет

Les paroles de cette chanson sont minimales elles se résument au titre. Il n’y a que Poutine qui ne vieillit pas. En effet tous les autres vieillissent mais pas lui. Enfin du moins en apparence et si on met Sofia Rotarou hors compétition.

Katia Klap est un bloguese vidéo, une youtoubeuse qui vit aux états unis, elle fait des vidéos depuis quelque chose comme cinq ans et a 400 millions de vues et 4 millions d’abonnés sur son canal youtube.
La chanson est tirée de la vidéo qu’elle avait produite pour son 20ième anniversaire.

Leningrad: Celle que j’aime le plus

Группировка Ленинград — Самая любимая.
Песню про любовь, как Стас Михайлов
Напишу, и скажут дамы: « Ах! ».
Золотом, бриллиантами, мехами
Завалю их я в своих стихах.
C’est une chanson sur l’amour comme Stas Mikhailov
Je vais écrire et les dames diront: « Oh! ».
Avec de l’or, des diamants, des fourrures
Je vais les ensevelir sous mes poèmes.
Напишу припев попроще,
Чтобы пели даже тёщи:
Je vais écrire le refrain tout simple,
Pour que même les belles-mères puisse le chanter :
Ты моя, ты моя самая любимая.
Ты моя, ты моя самая любимая.
Ты моя, ты моя самая любимая.
Ты моя, ты моя самая любимая.
Tu ma, tu es ma préférée de toutes.
Tu ma, tu es ma préférée de toutes.
Tu ma, tu es ma préférée de toutes.
Tu ma, tu es ma préférée de toutes.
Я духовно тоже ведь богатый,
Подарю им небо и зарю.
Звёзды подарю им и закаты,
Что хотите, я им подарю!
C’est que moi aussi, je suis riche spirituellement,
Je leur offrirai le ciel et l’aube.
Les étoiles et les couchers de soleil je leur donnerai,
Tout ce que vous voudrez, je leur offrirai!
Напишу припев попроще,
Чтобы пели даже тёщи:
Je vais écrire le refrain tout simple,
Pour que même les belles-mères puisse le chanter :
Ты моя, ты моя самая любимая.
Ты моя, ты моя самая любимая.
Ты моя, ты моя самая любимая.
Ты моя, ты моя самая любимая.
Tu ma, tu es ma préférée de toutes.
Tu ma, tu es ma préférée de toutes.
Tu ma, tu es ma préférée de toutes.
Tu ma, tu es ma préférée de toutes.
К каждой я найду подход и ключик,
От сердечка и от головы.
Песня моя торкнет и заглючит,
Посильней таблеток и травы.
Pour chacune je trouverai une approche la petite clé,
De leur petit cœur et de leur tête.
Ma chanson les retournera et les fera halluciner,
Plus fort encore que l’herbe ou les médocs.
Напишу припев попроще,
Чтобы пели даже тёщи:(припев)
Je vais écrire le refrain tout simple,
Pour que même les belles-mères puisse le chanter : *(refrain)